AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'audition

Aller en bas 
AuteurMessage
Jess
Admin
avatar

Messages : 1161
Date d'inscription : 10/04/2009
Age : 32
Localisation : Marne 51

MessageSujet: L'audition   Ven 19 Juin - 23:36

Une plus grande partie du cerveau est consacrée à l'audition chez le chien que chez l'homme. Leurs oreilles mobiles et indépendantes l'une de l'autre donnent aux canidés la possibilité d'être à l'écoute de leur environnement sans devoir bouger la tête et la faculté de distinguer avec une grande précision la provenance d'un son. Le chien serait capable de localiser la source d'un son en 6/100è de seconde. Il faut souligner à ce sujet que les chiens aux oreilles dressées sont avantagés car les pavillons agissent comme des amplificateurs.

Si la plupart des chercheurs s'accordent pour attribuer aux chiens une audition semblable à la nôtre en ce qui concerne les sons de basse fréquence, il semble que le chien soit capable de distinguer certains infrasons (seuil inférieur : 10Hertz pour le chien contre 16 Hertz pour l'humain). Si l'on compare humains et chiens, ces derniers nous surpassent de beaucoup en ce qui concerne la perception des sons aigus ; en effet, ils détectent de nombreux ultrasons. Alors que notre limite supérieure se situe aux alentours de 20.000 Hertz (tout au moins dans notre prime jeunesse car cette faculté diminue ensuite plus ou moins rapidement), les chiens quant à eux peuvent aisément capter des sons jusqu'à 40.000, voire 45.000 Hertz. Grâce aux techniques électrophysiologiques, certains chercheurs ont même décelé des réponses pour des sons de 60.000 Hertz. Les chiens sont capables de faire des distinctions très fines entre deux sons presque identiques. Ils apprennent, par exemple, très vite à faire la distinction entre le bruit du moteur de la voiture de leur maître et celui d'une autre voiture, même si le modèle est identique. De même, s'ils répondent au sifflet ultrasonique utilisé par leur éducateur, ils ne réagissent pas à celui destiné à faire obéir le copain.

Même au cours de leur phase de sommeil paradoxale, les chiens semblent être capables de différencier divers stimuli auditifs et d'y réagir en conséquence. Hoerlain a montré qu'au-delà de 90 à 110 dB, les sons avaient tendance à provoquer une sensation douloureuse chez les chiens. On a tout de suite essayé de mettre à profit ces observations en créant des sifflets destinés à écarter nos petits amis quand ils ne sont pas désirables (utilisés par exemple par des joggers dont la passion a tendance à déclencher le comportement de poursuite). Certains de ces gadgets ont été testés mais les résultats sont peu concluants : si certains (entre 118 et 120 dB) sont plus efficaces que d'autres, ils provoquent des réactions différentes selon les individus : fuite ou aboiements. Dans une autre recherche, si 89% des sujets testés n'ont eu aucune réaction ou des réactions très minimes, 11% ont adopté différents comportements : peur, fuite, menaces, voire agressivité.

Tous les stimuli acoustiques ne devraient pas être utilisés indifféremment car ils n'ont pas tous la même valeur pour nos compagnons à quatre pattes et certains sont plus efficaces que d'autres pour provoquer une réponse particulière. Il vaut, par exemple, mieux utiliser 4 brefs coups de sifflets (ou des ordres brefs) si l'on désire que notre chien revienne vers nous ou se montre plus actif alors qu'un coup de sifflet (ou un mot) plus long est plus utile si l'on veut que le chien se couche ou cesse une activité. Tout comme les nôtres, les facultés auditives de nos chiens ont tendance à diminuer avec l'âge et un grand nombre d'entre eux terminent leur vie en étant sourds.
Revenir en haut Aller en bas
http://lespetitsloups.forumactif.com
 
L'audition
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» une chanteuse avec une voix impressionnante
» L’expérimentation animale jugée au niveau européen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Soins, comportement, bien-être... :: Anatomie-
Sauter vers: